Avenue Arnaud Fraiteur 15-23 1050 Bruxelles

ALUMNI – Interview Martin Meeus, promo 2017

Découvrez l’interview de Martin Meeus, promotion ISTEC 2017, qui a su trouver sa voie professionnelle dans le secteur immobilier.

Peux-tu te présenter et expliquer ton parcours académique?

Je m’appelle Martin. J’ai 27 ans et je suis un ancien élève de l’ISTEC Bruxelles. Si je devais présenter mon parcours depuis l’école secondaire, je dirais que j’ai eu un parcours plutôt mouvementé. Le système général éducatif belge ne me convenait pas. J’ai donc opté pour le système du Jury Central que j’ai passé à l’école du Bois Sauvage

Mon CESS en poche, je suis parti en voyage sabbatique en Espagne, à Séville, pendant 6 mois. Je voulais apprendre  l’espagnol. 

Après cette année sabbatique, j’ai commencé l’EPHEC en marketing à Louvain-la-Neuve. J’ai échoué car à nouveau le système général n’était pas fait pour moi. C’est à ce moment-là que j’ai entendu parlé d’une école de commerce à Bruxelles qui proposait un système d’alternance. Je me suis dit que cela pouvait me convenir. ISTEC Bruxelles m’a en quelque sorte « sauvé ».

Après l’obtention de mon Bachelor, une nouvelle question est apparue. Qu’est-ce que je fais maintenant? J’hésitais entre faire un master dans un système plus anglo-saxon ou poursuivre mes études à l’ISTEC. J’ai finalement choisi le master à l’ISTEC Paris que j’ai terminé fin 2019. 

Durant ce master, j’ai choisi l’option « Internationale ». J’ai également été en Erasmus pendant 6 mois à Buenos Aires. Ensuite, j’ai fait mon stage de fin d’études de 6 mois à Londres dans un label indépendant de musique.

Quel est ton parcours professionnel et ton métier actuel ?

          Après l’obtention de mon Master, je souhaitais me diriger vers le secteur de l’événementiel musical/nightlife.            J’ai donc trouvé un stage dans un Label de musique électronique, Play Label Records. Il organisait plein d’événements à Bruxelles. Les gérants de cette organisation m’ont informé qu’ils voulaient me garder mais les ressources financières n’étaient pas suffisantes pour embaucher un nouveau employé. Il était important pour moi de commencer à gagner ma vie. J’ai donc décidé de me retirer de ce secteur pour me tourner vers une activité commerciale.

         J’aime beaucoup le contact humain et être actif. Je ne pourrais pas rester toute la journée derrière un ordinateur. J‘ai postulé à différents endroits parce que je n’avais pas une idée précise de quel type de poste commercial m’attirait. Suite à une discussion avec mon père, j’ai réalisé que l’immobilier pourrait m’intéresser. J’ai donc postulé chez We Invest Rixensart. Après quelques mois de confinement, ils m’ont annoncé qu’ils voulaient avancer avec moi. J’étais aux anges! Depuis septembre 2020, j’ai commencé à travailler dans cette super agence. Je suis conseiller immobilier et je travaille sur la commune de Lasne.

Il faut dire que ces premiers mois ont été tout autant valorisants mais compliqués dû à la crise sanitaire. Avec le deuxième confinement, cela n’a pas rendu le métier très facile. Je ne pouvais plus aller à la rencontre des personnes présentes dans mon secteur. La seule alternative possible était de prospecter en appelant toutes les personnes habitant à Lasne et présentent sur les pages blanches. J’ai néanmoins réussi à avoir de très beaux résultats. Maintenant, les choses ont repris plus-ou-moins leur cours normal. 

Quels conseils donnerais-tu aux étudiants et jeunes diplômés qui aimeraient travailler dans ce secteur ?

Je pense que s’ils désirent travailler dans le secteur de l’immobilier, ils doivent trouver une agence où ils s’y sentent bien et qui partage les mêmes valeurs qu’eux.

Pour travailler dans ce secteur, en théorie vous devez faire trois ans d’études à l’IFAPME, en alternance comme à l’ISTEC, avec un stage de fin d’études, appelé le stage IPI (Institut privé des professionnels de l’immobilier). Si vous réussissez ces examens, vous serez certifié par l’IPI comme agent confirmé et de ce fait vous pouvez exercer légalement une activité d’agent immobilier. 

Il faut savoir que si vous avez un diplôme Bachelor de l’ISTEC, vous pouvez directement accéder au stage IPI sans devoir étudier à l’IFAPME pendant 3 ans. 

J’ai même obtenu ma certification IPI directement car le diplôme de l’ISTEC permet d’accéder à la profession d’agent immobilier en France. J’ai donc pu être dispensé de stage. Cela peut peut-être motiver certains élèves à se lancer dans ce secteur. Par contre, ils n’auront aucune connaissance théorique du métier. Des formations sont à disposition sur le site de l’IPI mais il faudra être autodidacte.

Quels sont tes meilleurs souvenirs à l’ISTEC? As-tu gardé contact avec certains de tes camarades ?

Je pense que mon Erasmus en Argentine fut le meilleur moment de mes études. Je suis parti avec d’autres élèves de Paris et j’ai pu créer des liens avec eux. Je suis encore en contact avec certains d’entre eux qui sont toujours de très bons amis.

INTERVIEW DE PRISCILLA FERRAS (ISTEC 2018)

Nous avons interviewé Priscilla Ferras, créatrice de la marque FEY-T, une gamme de thés détoxifiants, composés d’ingrédients 100% naturels. Peux-tu te présenter en quelques mots? Communicante,

Inscription Étudiants belges et européens

InscriptionRésidents étrangers ( Hors UE )

Inscription Étudiants belges et européens

InscriptionRésidents étrangers ( Hors UE )